Jan le pêcheur de moules donne le coup d'envoi de la saison 2020 des moules de Zélande

Jan le pêcheur de moules donne le coup d'envoi de la saison 2020 des moules de Zélande

LA CARAVANE DES MOULES DE ZÉLANDE PART POUR LA BELGIQUE AVEC LA PREMIÈRE RÉCOLTE

Le pêcheur de moules, dont la statue veille jour et nuit sur la jetée d'Yerseke, a donné aujourd'hui et de manière spectaculaire le coup d'envoi de la saison 2020 des moules de Zélande. Après que la première manne de moules de fond a été remontée par le YE100 des eaux de l'Escaut oriental, une version animée de la statue du pêcheur de moules a donné, aux côtés du journaliste football Johan Boskamp et de l'animateur radio Sven Ornelis, le top départ de la traditionnelle caravane des moules. Un long cortège de camions transportant les premières livraisons de moules est ainsi parti en colonne d'Yerseke vers les clients aux Pays-Bas et en Belgique.

Grâce à un printemps ensoleillé, la saison des moules 2020 se caractérise par des moules très bien charnues, avec toutefois des coquilles moins grandes. « Un kilo de moules de la première récolte donne aisément 300 g de chair, ce qui est tout simplement génial », déclare Addy Risseeuw, chef des mytiliculteurs zélandais. Mais il est également un peu soucieux. « En raison de la mortalité extrêmement élevée des (jeunes) moules en mai 2019 à cause de l'haptonème présent dans l'Escaut oriental, nous avons perdu une grande partie du stock pour cette saison. »

Le gourmet et grand amateur de moules Johan Boskamp s'est d'ores et déjà régalé avec les premières moules de fond de 2020 : « J'adore le délicieux goût salin des moules, cette saveur est vraiment divine. »

Les moules intensifient le sentiment de vacances à domicile
Les Belges, tout comme de plus en plus de Néerlandais d'ailleurs, attendent avec impatience la primeur des premières moules de fond de Zélande. Pour beaucoup, manger des moules est synonyme de vacances. Et comme nombre d'entre nous ont choisi cette année de les passer à la maison, le secteur s'attend à ce que les moules de Zélande soient massivement consommées sur les terrasses et chez les gens.

De cuisine étoilée à casserole de moules
Au début de la saison 2020, les premières moules de fond ont été préparées sur place par Thijs Meliefste, chef du restaurant du même nom. Comme les autres grands chefs de la région, sa cuisine se compose principalement de produits régionaux zélandais et les moules figurent parmi ses produits favoris. Assisté par Sven Ornelis de wouldbechef.be, il a servi un ceviche de moules particulier. Pourtant, ce chef perçoit les moules comme un plat réconfortant. « Discuter agréablement de tout et de rien avec des amis tout en vidant les coquilles d'une telle casserole de moules : dans ces instants-là, je suis vraiment comblé. »

Séduire plus de jeunes
L'ambition du secteur mytilicole est de séduire encore plus de jeunes dès cette saison. Le secteur va s'atteler, sur le plan structurel, au rajeunissement du groupe des acheteurs. Aux côtés de la Good Fish Foundation (connue du guide sur les produits de la mer), il présente les moules au groupe des 25-35 ans en tant que produit commode et une excellente source de protéines, avec une empreinte carbone très faible.

Yerseke accueille les touristes sur le boulevard de la moule
Cet été, Yerseke accueillera pour la première fois les touristes sur son boulevard de la moule. Jusqu'au 30 septembre inclus, il y aura plein de choses à voir et à faire autour de la moule dans l'ensemble du village de pêcheurs, avec des activités spéciales pour tout le monde chaque mercredi. Il y aura toute la semaine des tours en bateau, des visites guidées, et vous pourrez bien sûr aussi déguster vous-même des moules à l'une des nombreuses terrasses du boulevard de la moule.

 

Pour plus d'info :
Nederlands Mosselbureau I Tilly Sintnicolaas I Tel. +31 6 46 61 10 99 I info@mosselbureau.nl I mosselen.nl
RCA I Yannick Speelmans I Tel. +32 497 66 08 86 I yannick@rca.be I www.rcapress.be