Skip to Content

Coup d'envoi de la semaine nationale de la Moule

Beaucoup l’ignorent, mais les célèbres moules de Zélande n’atteignent leur meilleure qualité qu’à partir du mois de septembre. C’est pourquoi le Mosselkantoor organise, tous les ans, la Semaine nationale de la Moule. Cette année, elle se déroule du 23 au 29 septembre. À cette occasion, les moules seront au centre de diverses activités. Nous chercherons, par exemple, le « meilleur cuisinier amateur de moules de Belgique ». Des dégustations seront également organisées en plusieurs endroits du pays.

La Semaine nationale de la Moule
Il faut attendre fin septembre pour que les moules présentent un calibre et un goût parfaits. Le Mosselkantoor mettra, une fois encore, ce produit sous le feu des projecteurs lors de la Semaine nationale de la Moule, du 23 au 29 septembre.

Le Mosselroadshow, avec des démonstrations culinaires et des dégustations, s’installera au marché hebdomadaire de Hasselt, Vilvoorde et Gand. Chacun pourra y déguster gratuitement de délicieuses préparations à base de moules et recevoir un livre de recettes.
• Après le franc succès du concours culinaire de l’année dernière, nous chercherons, cette année encore, le meilleur cuisinier amateur de moules de Belgique. Un jury professionnel, sous la direction de Johan Engelen, désignera les cuisiniers amateurs qui pourront participer à la finale le mercredi 25 septembre, au studio culinaire de Miele.

Trucs et astuces sur les moules
Comment les moules grandissent-elles ?
Au printemps et en été, les moules adultes libèrent des œufs et des spermatozoïdes. Après un jour, l’œuf fécondé devient une larve qui forme une coquille. Après trois semaines, cette coquille coule jusqu'au sol. Lorsque la moule atteint 1 centimètre, on parle de naissain. Au printemps et à l’automne, ces naissains sont pêchés à la drague dans le Waddenzee et semés sur des parcelles d’élevage. Arrivées à 3 centimètres (« jeunes moules »), les moules sont déplacées vers des parcelles où la nourriture est optimale (plancton végétal). Après 2 ans, lorsqu’elles atteignent 5 à 6 centimètres, les moules sont prêtes à la consommation.

Les moules sont des concentrés de protéines
Les moules sont très riches en protéines (autant voire plus que la viande) et très peu caloriques. Avec 1 %, leur taux de graisse est en effet négligeable. La majorité de la graisse appartient en outre à la catégorie des acides gras polyinsaturés qui contribuent à diminuer le taux de cholestérol. Les moules sont également riches en vitamines et minéraux, tels que le phosphore, le fer, le cuivre et le sélénium.

Moules ouvertes
Lorsque vous sortez les moules de leur emballage, il est possible qu’elles soient légèrement ouvertes. Maintenez ces moules du côté bombé sous le robinet d’eau froide et tapez en même temps la coquille sur le bord du plan de travail. La coquille se refermera après quelques secondes. Il est préférable de jeter directement les moules dont la coquille est cassée ou abîmée.

Moules fermées
Les moules qui restent fermées après la cuisson sont normalement parfaitement comestibles. Ces moules ont un muscle adducteur un peu plus résistant qui fait que la coquille reste solidement fermée. Ouvrez-les soigneusement à l’aide d’un couteau. Ces moules contiennent généralement une chair parfaite, mais il arrive que vous tombiez sur une « moule vaseuse », une moule qui s’est remplie de sable. N’ouvrez donc jamais les moules au-dessus de la casserole !

Cubes de bouillon à base de moules
Les moules crues libèrent un jus de cuisson qui est légèrement salé et aromatisé, surtout si vous avez ajouté des épices à la préparation. Ne le jetez donc pas ! Congelez-le dans des moules à glaçons et vous obtiendrez des cubes de bouillon relevés que vous pourrez utiliser dans des plats de poisson et des sauces.

Bière pour moules
Il ne faut évidemment pas oublier la bière : un partenaire incontournable. Essayez une bière spéciale comme la Grimbergen Double ou de la bière d’abbaye, d’autant plus si vous cuisez vos moules dans cette bière. Une bière blanche fraîche ou une simple bière à la pression feront aussi parfaitement l’affaire.

Note pour la rédaction :
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Christine Fijnaut, cfijnaut@mosselkantoor.nl, tél. : + 31 (0)6 1993 5009.